Plus grands que nous, ils nous inspirent » – Rencontre avec Flore Vasseur, réalisatrice du film Bigger than us

 

La rencontre que voici s'est tenue dans le cadre de l'université d'été pour dirigeants que je coorganise avec quelques amis au sein de l'association Trans-mutation.

J'ai eu le plaisir d'interviewer Flore Vasseur, journaliste, autrice et réalisatrice de documentaires. Nous parlons beaucoup des jeunes héros anonymes dont elle raconte l'histoire dans le formidable film Bigger than us.

Qui est Flore Vasseur

Si vous ne connaissez pas encore Flore, elle est née à Annecy et a coutume de dire que sa jeunesse a été celle d’une « bonne petite », qui se partage avec adresse entre snowboard et études. S'en suit un cursus parfait à l'institut d'études politiques de Grenoble, puis HEC Paris. Recrutement par un groupe de l'industrie du luxe. Départ pour New York en 1999 et création d’une start-up. Tout roule sur du velours ou même de la soie, jusqu’au printemps 2000, quand l'explosion de la bulle internet commence à ébranler son système de vie.

Un an plus tard, le 11 septembre, depuis le toit de son bureau de Manhattan, au 26e étage, Flore est percutée par l’impensable. Toutes ses croyances sont chamboulées. Son esprit s’emplit de questions jamais posées : qui ? pourquoi ? pour quoi ? à cause de quoi ? qui est au commande ?

Un bouleversement

Après une année à Kaboul, elle se lance dans l'écriture, le journalisme, la réalisation. La suite, ce seront des romans, des chroniques, des articles, des reportages dans des médias comme Libé, France Culture, Le Monde, Le Figaro Littéraire. Canal+, Arte. Son travail se concentre sur l'évolution de la démocratie, les combats de Lawrence Lessig grand avocat constitutionnaliste co-inventeur des creative commons, d'Edward Snowden que Flore interviewe à Moscou et d’Aaron Swartz, grand défenseur de l’internet libre persécuté par le système judiciaire américain, auquel elle dédie son dernier livre. Point commun : ils refusent de céder à la peur, à la pression sociale ou même à la loi. Ils se dressent avec courage pour protéger la vie dans ce qu’elle a de plus précieux, pour privilégier la vie avec un V au détriment de leur vie, leur confort, leur sécurité, leur liberté.

Ensuite, il y a toutes les rencontres qui donneront naissance à Bigger than us : d’autres héroïnes et héros de l’ordinaire, qui se battent souvent incognito. C’est un succès : plus de170.000 entrées, plus de120.000 élèves au cinéma, 3800 projections citoyennes, un kit pédagogique téléchargé 4000 fois, 35 projections dans des universités et grandes écoles, dont certaines intègrent le film dans leur parcours, comme EMLyon et Sciences Po. Diffusion dans plus de 50 pays. Et bien sûr des nominations dans de grands festivals comme Cannes et de multiples récompenses…

Allez voir Bigger than us...

J'espère que cette rencontre vous inspirera et vous donnera envie de voir le film Bigger than us, diffusé sur de nombreuses plateformes de VOD dont YouTube.

Comment sortir de « l’addiction aux certitudes » – Rencontre avec Daniel Favre

 

Voici une rencontre un peu différente de celles que j'organise habituellement. Elle a été enregistrée pour l'association Trans-mutation aux projets de laquelle je collabore depuis de longues années. Il s'agit d'une université d'été pour dirigeants.

J'ai eu le plaisir d'interviewer le professeur Daniel Favre pour une journée de réflexion sur l'avenir de l'enseignement supérieur "Enseigner l’inconnu". Pour se faire, il importait de commencer par laisser nos certitudes au vestiaire. C’est l’invitation que nous avons faite aux participants, lors de cet échange avec Daniel Favre.

J’ai découvert cet homme instruit et passionnant, à travers son livre que m’avait conseillé notre éditeur commun, Yves Michel. Tout de suite, le titre m’avait interpelé, car l’addiction aux certitudes est l’une des principales entraves à plusieurs démarches qui me passionnent depuis longtemps :

  • le pilotage de notre propre vie (et le coaching Ikigai)
  • la créativité et l’innovation,
  • l’ouverture à l’autre et à l’inconnu, et
  • l’intelligence collective que nous avons tellement besoin d'apprendre à mieux pratiquer chaque jour.

 

Quand nous avons fait connaissance, Daniel Favre m’a synthétisé son parcours en 3 grandes étapes :

  • 1/3 Neurosciences / et en particulier la plasticité cérébrale
  • 1/3 Sciences de l’éducation
  • 1/3 Dimension affective des apprentissages

Il est professeur honoraire en sciences de l’éducation à l’Université de Montpellier, titulaire de deux doctorats en Neurosciences et en Sciences de l'éducation, formateur d’enseignants depuis 1983, il a également été neurobiologiste de 1975 à 1990.

Ses thèmes de recherche concernent l'interaction entre émotion et cognition, les liens entre échec et violence scolaires, la construction des savoirs et l'éducation à la responsabilité.

Il a publié plusieurs excellents livres sur ces sujets :

  • Cessons de démotiver les élèves
  • Transformer la violence des élèves
  • Reconnecter l'école avec le vivant
  • L'addiction aux certitudes
  • Éduquer à l'incertitude

Pour en savoir plus sur "L'addiction aux certitudes", c'est ici.

Bonne ouverture à l'inconnu 😉

« Du plaisir d’être soi en ces temps mouvementés » – Rencontre avec Sophie Péters

Comment va "votre  petite histoire" ?

N'est-il pas urgent, quand tout est tant chahuté, de se préoccuper des autres et du monde, plutôt que de soi ? On me fait régulièrement la remarque. Et je suis persuadé que si chacun·e de nous apprenait à mieux se connaître et s'apprécier,, le monde irait mieux. C'est aussi l'opinion de ma prochaine invitée, la psychanalyste, coach et chroniqueuse, Sophie Péters.

S’accepter et s’apprécier tel·le que l’on est, apprendre à savourer le plaisir d’être simplement soi, ni plus ni moins, et trouver ainsi le courage de se dépasser, de progresser, de vivre pleinement. Renouer avec notre humanité profonde et comprendre que nous partageons tous, d’une manière ou l’autre, les mêmes types de doutes et de difficultés. Et si c’était ça, le chemin de la sagesse ?

"Quand la grande histoire va mal, il est urgent que la petite histoire aille bien" Sophie Peters.

La grande histoire est celle du monde : l'actualité dans laquelle nous vivons, et dieu sait si elle est chahutée. La petite histoire, c'est celle de notre monde : nous, notre couple, notre famille, nos proches, notre habitat, notre quartier, nos voisins, celles et ceux avec qui on travaille...

Prendre soin du  vivant en soi

Sophie Péters : "Faire attention à soi commence par le fait d’être attentif au vivant en soi, de le ressentir. Si l'on veut tenir le coup dans le chaos du monde et ne pas sombrer, veillons à garder un équilibre salvateur. Pour cela, il importe de se reconnecter à notre précieuse « intériorité » et d'éviter de passer trop de temps à l’extérieur de soi. Dès lors, nous devenons aussi un repère plus stable et bénéfique pour ceux qui nous entourent."

Sophie Péters se dit « Ecoutologue ». Psychanalyste et coach, elle pratique l'Ecoute Consciente. Après avoir accompagné les auditeurs de la Libre Antenne pendant plus de 10 ans sur Europe 1, elle est aujourd'hui la psy du magazine Femina aux lecteurs duquel elle répond chaque semaine. Sophie tient encore une chronique dans le magazine littéraire Lire, qu'elle nomme "Bibliothérapie".

Consultante en entreprise (coaching), Sophie est également conférencière professionnelle, membre de l’Académie Francophone des Auteurs et Conférenciers d’Entreprise (AFACE).

Sa passion : aider et inspirer ceux qui souffrent ou se questionnent. Son empathie, la justesse de ses analyses, la douceur et la chaleur de sa voix ont fait d’elle leur compagne précieuse.

Vous pouvez contacter Sophie par email : sophiepeters3@gmail.com

Pour en savoir plus sur son livre "Du plaisir d'être soi", c'est ici.

« Les Quatre peurs qui nous empêchent de vivre » Rencontre avec Eudes Séméria

Quelles peurs vous bloquent le plus ?

Nous avons tous peur de quelque chose : de déranger, d’échouer, de décevoir, d’entrer en conflit. Et, plus spécifiquement, de rougir, de conduire, de téléphoner... Ces multiples peurs du quotidien qui nous empêchent de vivre relèvent de quatre catégories qui concernent tout le monde :

  • La peur de grandir, ou la difficulté à assumer un réel statut d’adulte autonome.
  • La peur de s’affirmer, c’est-à-dire de se définir, de définir son rôle et sa place.
  • La peur d’agir qui se traduit par la difficulté à se projeter et à construire un sens à sa vie.
  • La peur de se séparer : ou la difficulté à faire confiance aux relations affectives.

Pour mieux comprendre ces peurs et apprendre à nous en affranchir, j'ai invité Eudes Séméria. Auteur du livre éponyme, psychologue, psychothérapeute existentiel, écrivain, Eudes Séméria est membre co-fondateur de l'AFPE, Association Française de Psychologie Existentielle, dont il a été vice-président. Il nous aidera à identifier et à comprendre ces peurs qui nous emprisonnent. Et il nous offrira des outils pour nous libérer et vivre pleinement.

Nous libérer de nos peurs pour vivre pleinement

La période que nous vivons est pleine d'incertitude et de facteurs anxiogènes. Nos peurs se multiplient et, se mêlant à d'autres, plus anciennes, nous nuisent. En ces temps mouvementés, je ne peux que vous recommander vivement cette rencontre avec Eudes Séméria.

Eudes Séméria : "L’angoisse est le « carburant » de la souffrance psychique et des troubles psychologiques. C’est pourquoi la thérapie existentielle s’intéresse aux angoisses les plus fondamentales, celles qui se trouvent liées aux enjeux ultimes de notre existence... La thérapie existentielle favorise une meilleure compréhension de soi et, par là, permet de s’engager dans un changement libérateur."

Pour le site d'Eudes Séméria, cliquez ici

Pour son livre sur les 4 peurs, c'est ici.

Parents cool – Enfants heureux ??! Rencontre avec Charlotte Ducharme

 

Pourrions-nous être à la fois plus cool et gagner en efficience dans l'éducation de nos enfants ?

Dans cette rencontre, je vous propose d'explorer ensemble la relation entre parents et enfants. Pour beaucoup d'entre nous, elle est essentielle. Et pourtant, c'est souvent une cause de tension, de pression, d'épuisement, tant pour nous que pour nos enfants.

Quand un parent peine à se faire obéir...

Votre enfant s'énerve, hurle ? Il ne veut pas partager ses affaires, ne mange que ce qu'il veut ou vous fait vivre des nuits cauchemardesques ? C’est le lot de tous les parents qui peinent à se faire obéir, luttent pour éviter les colères ou s’épuisent à gérer les conflits… Est-ce fatal ? Non, rassurez-vous !

Grâce à l’éducation positive, il est possible d’améliorer le quotidien avec votre enfant. Sans être autoritaire ou laxiste, vous pourrez mieux comprendre ses besoins et l’encourager dans l’expression de ses émotions. Mon invitée dans cette rencontre est Charlotte Ducharme. Elle nous propose, sans fards ni tabous, les clés pour passer de la théorie à la pratique !

Partir du réel

À partir de mises en situation et de scènes réellement vécues, elle recommande les états d'esprit à adopter, les bonnes paroles à prononcer, les décisions « réflexe » à avoir ainsi que des outils pour amener votre enfant à coopérer.

Devenez un parent cool et bienveillant pour rendre votre enfant heureux grâce à l'app "Cool Parents" qui combine coaching parentalité et développement personnel. Pour les parents qui la plébiscitent, c'est une bouffée d’oxygène et un moyen de prendre du recul sur des situations qu’ils vivent quotidiennement afin de les gérer au mieux.

Infos et contact : coolparentsmakehappykids.com

 

Lucidité et émotions : comment nous libérer de nos illusions toxiques Rencontre avec Ilios Kotsou

Comment nous libérer de nos illusions toxique ? Comment cultiver la lucidité pour accueillir et apprécier à leur juste valeur nos émotions ?

Avec les nombreuses crises que nous connaissons (Covid, écologique, sociale, brutale...), les moments d'incertitude et d'inquiétude se multiplient, générateurs d'anxiété. Pour résister, il importe de cultiver la lucidité et d'apprendre à comprendre et apprivoiser nos émotions. De plus, le bonheur reste le Graal de notre époque. Or, c'est un piège : plus nous le cherchons, plus il semble se dérober. Car nous aspirons à un bonheur idéalisé, impossible à atteindre, une vie sans souffrance, des émotions toujours positives, une estime de soi sans faille et un épanouissement personnel constant - des mirages qui nous rendent tristement nombrilistes et nous font perdre de vue l'essentiel : la possibilité d'être heureux malgré les vicissitudes de la vie.

Une rencontre avec un maître en la matière

Pour explorer ce sujet important, je reçois Ilios Kotsou, docteur en psychologie, expert en intelligence émotionnelle, maître de conférence.

Complice et ami de Matthieu Ricard et Christophe André notamment, Ilios Kotsou nous invite à cultiver la lucidité pour déjouer les idées trompeuses véhiculées par notre société et découvrir les conditions du bonheur véritable. Dans ses livres, conférences et événements, Ilios nous explique avec intelligence et humour comment une conscience clairvoyante nous ouvre à la tolérance, à la douceur et à une compréhension plus profonde de nos émotions. Pour accepter notre vulnérabilité comme un trésor, et trouver en soi une joie durable, celle portée par la beauté et la valeur réelles de nos vies.

Découvrez la nouvelle application de méditation, initiée par Ilios Kotsou, sa compagne et son équipe sur le site Prezens.

Une app pour cultiver une attention bienveillante envers nous-même

Prezens est la première application 100% solidaire créée par des pro de la méditation et de la tech. Chaque programme proposé est unique, il a été pensé et conçu par une personne qualifiée pour partager la méditation. La diversité des parcours offre un accompagnement adapté à de nombreuses circonstances de vie. L’appli nous invite à cultiver une attention bienveillante envers nous-mêmes mais aussi envers les autres et la nature.

Prezens bénéficie d'un conseil scientifique prestigieux dont font notamment partie les Professeur.es Steven Laureys et Rebecca Shankland. Cerise sur le gâteau: Matthieu Ricard propose dans cette belle application un parcours sur l’art de la méditation.

L’appli peut être téléchargée directement ici.