Pourquoi aimer l’inattendu ? Rencontre avec Philippe Gabilliet

Depuis des millénaires, nos ancêtres ont recherché des moyens divers permettant d’accéder à leur futur. Un futur qui se dérobait à leur entendement, certes ; mais un futur qui n’en occupait pas moins leurs imaginations fertiles d’Homo sapiens mortels et conscients de l’être. Et c’est ce désir profond de futur, cette irrépressible envie de « pré-voir » – de voir à l’avance ce qui nous attend demain – qui nourrit depuis des lustres la grande famille des experts en avenir, tous styles confondus. Il n’en demeure pas moins un problème de taille : « le futur » – la semaine ou le mois prochain, dans deux ou dix ans, etc. – personne n’y a jamais été ! Même ce qui adviendra pour moi demain matin reste une terra incognita, une sorte de Quatrième Dimension perpétuelle, une ligne d’horizon mentale, une perspective imaginaire qui recule au fur et à mesure que j’avance vers elle.

Est-ce une raison suffisante pour ne pas s’intéresser à l'avenir ? Pourquoi ne pas tenter quand même d’anticiper au mieux notre vie ? Pourquoi ne pas entreprendre de se préparer au prévisible tout en imaginant l’imprévisible ? Pourquoi ne pas créer les conditions de réalisation de ses désirs tout en acceptant de se laisser surprendre ? Pourquoi ne pas aborder la vie de façon agile, en toute conscience de la fécondité de l’inattendu ?

Certes, que ce soit dans sa vie familiale, amoureuse, sociale ou professionnelle, chacun d’entre nous cherche toujours à « voir venir », à deviner, à prédire, à déceler par tous les moyens ce que l’avenir lui réserve. Dès lors, n’en déplaise aux oracles, pourquoi ne pas se mettre soi-même en route vers son propre avenir, afin de tenter d’anticiper son futur, de façon à la fois lucide, optimiste, mais résolument ouverte sur le champ des possibles, même les plus improbables ?

Tel est l’objectif de cette rencontre autour de l'Éloge de l’inattendu, avec Philippe Gabilliet.

Vous le connaissez sans doute, ou vous avez entendu parler de lui... Philippe Gabilliet est professeur de Psychologie et de Management à ESCP Business School (Paris) et à l'Ecole Supérieure des Affaires de Beyrouth (Liban). Il est aussi conférencier et coach de dirigeants, docteur en sciences de gestion, diplômé de 3ème cycle en sciences politiques, diplômé de Sciences-Po Bordeaux. Philippe est de plus co-fondateur et vice-président de la LIGUE DES OPTIMISTES DE FRANCE et président honoraire de l’association internationale OPTIMISTES SANS FRONTIERES (Bruxelles).

Auteur de nombreux ouvrages sur la psychologie de la motivation, le management et les stratégies d’anticipation, Philippe Gabilliet consacre aujourd’hui l’essentiel de son activité de recherche aux techniques de développement du leadership positif et aux stratégies mentales de la réussite.

Pour plus d'information sur les livres et activités de Philippe Gabilliet, visitez son site.

www.philippegabilliet.com/

« Shapership » ou l’art de donner forme au futur – Rencontre avec Aline Frankfort

Tout le monde s'accorde à dire que notre futur devrait être très différent de notre présent. Un "nouveau monde" est à concevoir et bâtir. Oui, mais comment ? Peut-être, en se familiarisant avec le "Shapership". Ce concept associe 2 mots anglais :

  • Shape : façonner, donner forme. Par exemple, façonner un diamant.
  • Ship : une capacité, un savoir-faire. Par exemple : "leadership" : savoir guider ou "craftsmanship" : savoir-faire artisanal.

Shapership, c'est donc l'art de donner forme au futur ; c'est ouvrir des fenêtres dans nos esprits, pour façonner de nouvelles réalités, concevoir de nouvelles voies vers l'avenir et transformer la société pour le mieux. Comme le livre du même nom, le projet Shapership poursuit l'ambition de contribuer au changement du monde, en s'appuyant sur les espoirs et aspirations humaines les plus élevées, et en résistant à la bêtise et à la peur. Construire l'avenir sur l'Imagination, l'espoir et la sagesse radicale plutôt que sur l'inquiétude, le désespoir, la stupidité ou la violence. Co-auteure du livre et co-animatrice du mouvement Shapership, Aline Frankfort est mon invitée. Pendant 1h, nous explorons ensemble les possibilités de bâtir le monde autrement et les capacités nécessaires.

Vous trouverez les informations sur le livre et les activités d'Aline sur son site. https://www.shapership.com/

Qu’est-ce que l’Ikigai, qu’est-ce qu’il n’est pas et pourquoi c’est important de le savoir

L'Ikigai n'est pas ce qu'on croit en occident. Pour corriger cette compréhension trompeuse, j'ai interrogé Nicholas Kemp (Nick), car il est à la fois père, mari, coach Ikigai, "japonologue" et solo-entrepreneur.

Ses 10 années de vie au Japon ont généré en lui une profonde fascination et appréciation de la culture japonaise. En particulier, Nick a étudié ce que le concept d'Ikigai représente vraiment et à quel point il diffère de ce qu'on en dit chez nous, où il est erronément représenté par un diagramme de Venn, à la croisée de 4 cercles représentant ce que vous aimez faire, ce en quoi vous êtes bon, ce dont le monde a besoin et ce pour quoi vous pouvez être payé.

Pour Nick (et moi), l'Ikigai authentique est beaucoup plus subtil et précieux ; et il a beaucoup à apporter à toutes celles et ceux qui veulent mener une bonne vie : une vie juste et épanouissante.

Nick ne parle pas français. Notre conversation a eu lieu en anglais

Décisions et intuition : des conseils précieux pour mieux décider

Comment prendre de meilleures décisions grâce à notre intuition. Et comment éviter de nous laisser berner par nos idées fausses ?

Au cours de ce webinaire enregistré il y a quelques années, je développe quelques idées précieuses pour  minimiser nos risques d'erreur de jugement. J'explicite entre autres la puissance de l'intuition, mais aussi ses limites, car bien souvent ce que nous pensons être notre "intuition" procède d'un autre registre de pensée.

Et cela peut entraîner des décisions inappropriées et bien dommageables.

Que faire du reste de notre vie ? – Rencontre avec Stéphane Dieutre

Chacun de nous est riche de multiples facettes, faites de talents et d’ombres, qui se combinent en nous de manière tout à fait unique. Cette singularité, dont souvent nous n’avons pas conscience, est à la fois un trésor et une boussole.

Découvrir nos forces, les comprendre et nous appuyer sur elles aide à identifier de bonnes directions à prendre pour notre vie et permet d’être précis et ambitieux dans ce que nous voulons accomplir.

Pour explorer ce sujet, j'ai invité Stéphane Dieutre. Il est le fondateur de l'institut Aristote, une organisation qui accompagne des professionnels dans leurs défis d'évolution, en les aidant à développer leur singularité et leurs talents, et à les mettre au service de leurs projets de vie.

Qu’est-ce que « la posture juste » ? – Rencontre avec Thierry Janssen

J'ai invité Thierry Janssen à partager quelques idées à propos de "La posture juste" qui est à la fois le titre de son dernier livre (paru chez L'Iconoclaste) et le nom de la méthode et de l'école qu'il a fondées.

Pour Thierry, "la Posture juste est l’attitude énergétique, physique, émotionnelle et intellectuelle qui permet de nous adapter aux circonstances de l’existence en agissant avec le maximum de respect pour la Vie qui est en nous et autour de nous."

Ancien chirurgien, Thierry a quitté l’hôpital en 1998. Il est alors parti étudier la médecine corps-esprit à la Barbara Brennan School of Healing à Miami, une école psycho-corporelle, psycho-énergétique et psycho-spirituelle. Depuis son retour en Belgique, il est devenu médecin-psychothérapeute et accompagne les patients souffrant de cancers et de maladies chroniques.

Thierry se définit aujourd'hui comme un accompagnant psycho-spirituel. Il a enseigné au Centre universitaire de Sigmund Freud (SFU), à Paris et est aussi fondateur de l’École de la Posture juste (EDLPJ), anciennement École de la Présence thérapeutique (EDLPT), à Bruxelles. Il est l’auteur, depuis 2001, d'une série impressionnante de livres consacrés à une approche globale de l’être humain et à une vision plus spirituelle de la société, dont plusieurs sont devenus des best-sellers.